Réserve d'argent en Chine.

Publié le par gigi

La Chine, un pays pauvre ? Détrompez vous ! Grâce au commerce extérieur, les réserves de change de la Chine atteignent plus de 1500 milliards $ depuis le début de l'année... et croit de plus de 20 milliards $ par mois. Le PIB de la Chine approchait les 2700 Milliards $ en 2006 (dernier chiffre connu, et à un taux moyen de 7,8 yuans pour un dollar). Les réserves de change représentent donc 55% du PIB local, de quoi voir venir et ammortir toute secousse ! Cela met aussi une certaine pression à la hausse sur la monnaie (le Yuan), diminuant progressivement la valeur des réserves en dollars. La Chine a d'ailleurs commencé à diversifier ses actifs afin d'éviter de voir s'éroder son pactole... (par exemple en investissant trois milliards de dollars dans Blackstone, un fond américain)

Comment la Chine a pu accumuler autant d'argent ?
- En vendant ses produits à l'étranger, et principalement aux Etats-Unis qui achètent en masse à la Chine. Songez que le déficit commercial américain dépasse 200 milliards $ l'an vis à vis de la Chine !
- En accueillant les investissements étranger. L'Occident en général investit en Chine, pour produire plus et/ou moins cher.
- En forçant artificiellement le Yuan à un taux de change trop bas. Ainsi la compétitivité de la Chine est maintenue. Si la monnaie fluctuait "normalement", elle serait ré-évaluée par rapport aux autres monnaies, et l'investissement en Chine serait moins "rentable", rééquilibrant la concurence à terme.

Quels risques avec la Chine ?
- Un risque d'explosion interne, si l'inflation augmente trop: les populations pauvres ne profitent pas de l'augmentation de richesse, les salaires restant constant. Si l'inflation augmente, cela veut dire qu'il faut payer plus cher pour le même produit. Et si le salaire ne bouge pas, cela signifie une perte de pouvoir d'achat. La population pauvre étant largement majoritaire, on risque de voir un conflit campagne-ville, qui serait néfaste.
- Un risque de montée de protectionnisme de l'Occident. Dans les périodes troubles, on a tendance à se replier sur soi-même. Or c'est la pire des choses à faire. Un blocage avec la Chine serait désastreux pour tous: Les Chinois n'éccouleraient plus leurs produits, la croissance Chinoise serait stoppée net, et le pays tomberait dans le marasme. Ne croyez pas que l'Occident en profiterait, bien au contraire... Les capitaux seraient rentrés au pays, faisant baisser le prix des actifs dans le monde entier, entrainant à son tour le monde Occidental en dépression. Il faut s'y faire: nos destins sont liés avec ceux de la Chine.

Que pèse la France face à la Chine ?
Bien peu... notre PIB est inférieur à celui de la Chine depuis quelques années déjà... Et quand on regarde nos "réserves" d'argent par rapport à celles de la Chine, il y a quoi rester rêveur:
En France, le "fond souverain" qu'est la caisse des dépots possède environ 40 milliard €. A peine de quoi acheter la Société Générale (qui vaut 35 milliards après la division par 2 du cours depuis l'été dernier). Bien loin des 1500 milliards $ de la Chine.

Et pour finir: Actualité Chinoise.
Aujourd'hui, jeudi 7 février est le nouvel an Chinois (d'où le choix de cette date pour l'article). Nous passons de l'année du Cochon à celle du Rat, selon le calendrier Chinois. Cette année sera marquée par l'ardeur au travail et la prospérité (en tous cas, on ne le voit pas encore sur les marchés financiers !), et se répète tous les 12ans. Cette année se terminera le 25 janvier 2009.


Publié dans Décryptage

Commenter cet article