Internet, les finances, et la Bourse.

Publié le par gigi

La Bourse est-elle indispensable au développement de l'économie ?
Pour y répondre, le mieux est de prendre l'exemple de l'éclosion d'Internet (Arpa NET à son origine)
Je vous invite pour celui à regarder les 2 vidéos suivantes de "13ième Rue":
http://legrenier.roumieux.com/post/2007/06/26/Bulle-15-:-le-jour-ou-la-nouvelle-economie-a-fait-pchiiiiiiit

Si après cela, vous n'avez pas compris que c'est la puissance de la finance, qui "promeut" l'innovation, c'est que vous ne voulez pas voir la réalité... C'est en effet bien les flux financiers vers les sociétés Internet qui ont "boosté" le développement de cette technique, que maintenant tout le monde utilise. Cette ébulition autour d'Internet n'aurait pas pu se produire sans capital-risque, puis l'engouement financier sur les sociétés qui se sont introduites sur les marchés.
Alors certes, il y a eu des excès financiers, des abus, ce qui a provoqué la "bulle internet" et la baisse qui a suivi. Mais tout ceci a aussi permis de populariser "Internet", et les gens ont commencé à se renseigner, à utiliser le "WEB", cette chose nouvelle dont le monde financier parlait, et que quelques techniciens seulement utilisait à l'époque. 
1995: c'est le début réel d'Internet "grand public"... avec le lien bas débit d'abord, et des coûts élevé (abonnement+coût d'utilisation à la minute !!)... et maintenant le haut débit (abonnement, et coût d'utilisation gratuit) ! on connait le développement exponentiel qui a suivi !

Car maintenant, qui pourrait vivre sans lien Internet Haut débit ?

Merci le capital-risque ! Merci la Bourse ! Grâce à l'argent qui déferle sur les marchés, le développement des sites a pu se produire. Ce ne sont pas nos "têtes pensantes" qui ont promu ce mode de développement économique. D'ailleurs, nos élites n'y croient peut-être pas encore !! Quand on entend notre ancien président demander où est le Mulot et à quoi ça sert, on a tout compris du niveau de compétence de notre hiérarchie. Plus grâve, ce qui est vrai en politique est aussi vrai dans nos entreprises. Les responsables sont souvent des personnes de plus de 40ans/50ans qui ne se remettent pas en cause, ont peur de perdre leur pouvoir, qui ne regardent pas ce qui se passe à l'extérieur, et restent avec leur certitudes. Et aucun responsable ne veut prendre de risque: seuls les marchés financiers permettent de promouvoir/récompenser ceux qui ont de l'ambition et des bonnes idées. En entreprise, on demande surtout aux gens de se taire...d'appliquer les méthodes qu'on leur impose (sans même se demander si ces méthodes sont utiles/bonnes aux projets) et surtout de ne pas être innovant, si cela ne permet pas de se voir en 5mn sur le résultat !! Et bien non, le développement ne marche pas comme ça. On a besoin de temps pour sortir un produit, qui, peut-être, ne servira à rien. Et ce type de risque, nos responsables sont incapable de le prendre, ils préfère largement délocaliser (que ce soit les usine ou la recherche) vers des pays à bas coût car "ça se voit sur le bilan", au mépris de ce que savent ou peuvent faire leurs équipes en local. Au contraire les financiers font des prises de risque, et donnent leur confiance en des jeunes loups de "la nouvelle économie" qui ont des idées novatrices. 

La confiance dans les individus de la part des marchés financiers est supérieure à celle qu'on peut recevoir de la hiérarchie établie (entreprise/politique). Sans la Bourse, Internet n'existerait peut-être pas...

Publié dans Décryptage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christine PAQUERON 17/02/2008 20:58

Sans la Bourse internet aurait peut-être mis plus de temps.
C'est un accélérateur, par contre, c'est certain !