Portefeuilles au 13 mars

Publié le par gigi

Ambiance détestable à la Bourse de Paris, où le CAC40 avorte encore une reprise cette semaine: Il a même rejoint les plus bas de l'année atteint en janvier. La morosité règne: le dollar a dépassé 1.56/1€, le pétrole cote plus de 110$, et le seuil de 1000 est frolé par le FX1 (Gold index). Que de reccords !

Portefeuille Action: -13,35%
- 263 Tracker CAC à  46,39
- 64 Wendel à 74,69
- 70 Ipsos à 18,98
- 75 Téléperformance à 21,86
- Espèces: 6044,92
Valorisation du portefeuille: 25993,75€
- dont titres: 19948,83
Vous avez vu la publication mercredi de l'article sur BNP. Nous allons prendre le risque de se positionner trop tôt sur ce titre. Certes, les financières sont mal-aimées actuellement, mais il me semble que la baisse est excessive. Nous lançons un ordre d'achat de 26 BNP à cours limite de 57.8€ (soit 1502.80€ maximum hors frais de bourse). Cet ordre sera valable la semaine prochaine, de lundi à jeudi, vendredi étant férié.

Portefeuille Dérivé: -22,83%
- Le temps ne joue plus du tout, le décallage avec le strike de 5100 étant bien trop grand. La dernière semaine qui se profile pour ces produits dérivés sera donc totalement indexée sur l'indice de référence.
Valorisation du portefeuille: 23150,00€

Jeudi prochain sera le dernier jour du mois de mars pour les options (pour cause de Pâques, le Vendredi Saint n'étant pas travaillé à la Bourse de Paris). Nous roulerons donc la position "au mieux", en vendant au moins 1% de valeur temps soit environ 300 points au dessus du cours de jeudi prochain vers 14h. Si nous devions le faire ce jour, nous aurions choisi le strike à 4900, soit 200 points en dessous du strike actuel (le PUT valant 300, le CALL valant 55).

 

demo_13mars08.jpg

La volatilité moyenne de la semaine a oscillé entre 28% et 30%, un niveau historiquement élevé. La peur n'a pas disparu sur les marchés.

Publié dans Portefeuille

Commenter cet article

gigi 16/03/2008 09:11

BNP a terminé à 56,50€ vendredi soir, laissant augurer l'exécution de l'ordre dès lundi matin à l'ouverture. Il faut dire que le renflouement d'urgence de Bear Stearns (banque d'affaire américaine) a jeté un froid sur tout le secteur financier. C'est à se demander s'il ne vallait pas mieux attendre encore les résultats trimestriels de la semaine prochaine avant toute décision:
- LUNDI: Bear Stearns;
- MARDI: Goldman Sachs et Lehman Brothers;
- MERCREDI: Morgan Stanley.