Augmentation de capital du Crédit Agricole - FR0010622498 - ACADS

Publié le par gigi

Crédit Agricole a distribué 1.20€ de dividende par action cette année (soit 2 milliards sur une base de 1.7 milliards d'actions en circulation)... tout en indiquant que le coupon serait au moins identique l'an prochain (soit encore 2 milliards de versé)
.... et en parallèle lance une levé de 5.9 Milliards € sous forme d'augmentation de capital avec droit de souscription. Pour chaque action, il a été distribué un bon (code: FR0010622498 - ACADS). 3 bons + 10,60€ permettent de souscrire à une nouvelle action. Ce droit a été distribué à l'issue de la séance de 5 juin dernier, et la période de souscription s'achèvera le 24 juin.

L'objectif de cette augmentation de capital est annoncé ainsi: "Le Crédit Agricole a expliqué que cette augmentation de capital a pour objet de renforcer ses ratios prudentiels. La banque vise à situer son ratio Tier 1 (fonds propres durs) entre 8,0 % et 8,5 %."

Vu que cette augmentation de capital ne représente "que" 3 années de distribution de dividende (selon le groupe), - ou un peu plus d'une année de revenus, avec un taux de distribution de 40% - n'était-il pas plus sage d'assumer ses erreurs, et de réduire ses engagements pour revenir dans le ratio de solvabilité souhaité ? Par ailleurs, pourquoi donner une telle décote, et littéralement forcer les actionnaire à souscrire sous peine d'une forte dilution (30% de titres en plus, soit une dillution de 30%) ?

Tout comme JP Morgan qui a abaissé son objectif de cours de 20€ à 18€ avec une recommendation "neutre", et anticipe une baisse du bénéfice net par action, nous nous méfions de la direction du groupe qui n'est pas claire, et semble ne pas vouloir assumer ses erreurrs de jugement. Une banque n'est pas une entreprise comme une autre, et ne doit pas spéculer sur les marchés: elle doit aider les autres à prendre des risques, mais ne doit pas elle même y participer, contrairement à la voie prise par le groupe depuis le rachat du Crédit Lyonnais. Malgré le prix peu élevé du groupe, on reste soigneusement à l'écart, et on revend au moins ses bons pour ceux qui sont actionnaires si on ne veut pas totalement se dégager du dossier.

Ces informations ne constituent qu'une aide à la décision. Nous dégageons toute  responsabilité, tant directe qu'indirecte, quand à l'utilisation de ces informations. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.

Publié dans Décryptage

Commenter cet article