Portefeuilles au 14/11/2008

Publié le par gigi

Beaucoup de mauvaises nouvelles cette semaine, comme attendu... La croissance symbolique du PIB en France de +0.1%, ne fait pas oublier que la zone Euro dans son ensemble est tombé en récession (-0.2% du PIB). Les marchés continuent d'alterner de fortes hausses suivies de fortes baisses... Personne ne gagne à ce petit jeu, à part peut-être les "day-traders", quoiqu'on puisse en douter quand on voit les "pertes de marché" de Natixis (près de 1 milliard, excusez du peu !), et d'autres établissements très probablement.

Portefeuille action: 18524€
Titres Qté Investi Prix revient Cours Valorisation Bénéfice / Perte
Bnp Paribas 51 2915.88 € 57.1741 € 46.80 € 2 386.80 € -529.08 € -18.14%
Ipsos 70 1499.07 € 21.4153 € 19.73 € 1 381.10 € -117.97 € -7.87%
Wendel 64 5953.72 € 93.0269 € 35.28 € 2 257.92 € -3695.80 € -62.08%
Teleperformance 75 1490.94 € 19.8792 € 18.38 € 1 378.50 € -112.44 € -7.54%
Lafarge 40 2973.11 € 74.3276 € 43.45 € 1 738.00 € -1235.11 € -41.54%
Lyxor Cac 40 263 15011.36 € 57.0774 € 33.19 € 8 728.97 € -6282.39 € -41.85%
Espèces:   653.31 €     653.31 € 686.38 € <-Dividendes
Total investi   30000.00 €     18 524.60 € -11286.4 -37.62%
Chute de BNP et Lafarge cette semaine, affectant négativement le portefeuille action.

Portefeuille dérivé: 11860€
La semaine prochaine, nous roulerons notre position. Nous effectuerons l'opération à un strike de 3700 points probablement (gain de plus de 100 points), le strike à 4000 points semblant bien trop éloigné de la réalité du marché (il ne permettrait pas de regagner 1%).

Portefeuille Edge: 9879€
Dès la semaine prochaine, le graphe tiendra compte de ce portefeuille. Les valeurs antérieures au 31 octobre 2008 des autres portefeuilles ne sera plus affiché, mais les valeurs maintenues bien sûr !



La volatilité du CAC40 reste très forte à 57.88%, toujours dans la zone de stress fort. Tant que cette valeur ne baisse pas, les marchés ne remonteront pas. En effet, pour une reprise des marchés, il faut impérativement un retour de la confiance. C'est loin d'être le cas actuellement. Ceci étant, dans une optique de long terme, les niveaux de valorisation des actions sont très faibles. Mais dans les conditions actuelles, à quoi bon le signaler ? C'est l'évidence, et le marché s'en moque complètement ! Ceux qui ont des liquidités doivent sans doute se réjouïr de faire de si bonnes affaires.

Publié dans Portefeuille

Commenter cet article