Dette Grecque

Publié le par gigi

Voici l'exposition de la dette Grecque telle que rappelée par Olivier Crotaz sur son blog :

http://blog.crottaz-finance.ch/?p=7511

 

detentions-de-la-dette-grecque.jpg

 

Si en France, BNP est exposée à 5 milliards, SocGen à 4,2 Milliards, et Crédit Agricole à 0,8Milliards, les plus grands perdants d'un défaut de paiement seraient les banques Grecques (55 milliards), la BCE (47 milliards), ... et les fonds de pensions ! (20 milliards)

On le voit: le sauvetage de la Grèce, s'il n'avait pas lieu, aurait impacté d'une façon insoupsonnée et imprévisible le pays en premier lieu, avant d'affecter l'Europe tout entière à travers la BCE qui a racheté une bonne part de la dette pour soutenir le pays.

 

Si la BCE insiste tant pour que l'on ne considère pas la Grèce comme étant en défaut de paiement, c'est aussi pour éviter aux assureurs de payer !! En Effet, les CDS (Crédit Defaut Swap) s'enclencheraient alors, et bien évidement, les assureurs n'ont pas les moyens de payer, entrainant une autre crise financière extrèmement grave, bien pire que celle de 2008 avec la chute de Lehmann.

 

Aucune réforme de ces instruments financiers opaque n'a été faite depuis la crise financière. Si cela avait été le cas, on demanderait aux "assureurs" une immobilisation des fonds à hauteur de leur engagement, comme le fait une chambre de compensation pour garantir les transactions financières sur les produits dérivés "classiques" (tel que le MONEP) garantissant la bonne fin. Ce n'est pas le cas avec les CDS, et <<n'importe qui>> peut garantir n'importe quoi... C'est ainsi que l'on a des CDS sur les dettes d'état qui n'ont aucun sens... Quel assureur pourra réellement garantir le paiement en cas de défaut d'un pays ?  Aucun ! Ceux qui achètent les CDS sont inconscient ou naïf: ils ne sont pas plus protégés avec que sans, s'il y a de gros dégâts... Ceux qui les vendent sont des voyous: Ils promettent ce qu'ils ne peuvent garantir, et mettent en danger l'équilibre financier mondial dans son ensemble.

 

 

Publié dans Décryptage

Commenter cet article

poppers 15/10/2011 14:47


"Les raisons de sa grande maladie ont été maintes fois évoquées dans la presse: trucage des comptes par une banque privée, fiscalité défaillante, vie au-dessus des moyens."

Permettez-moi de souligner que la Grèce a, comme d'autre pays du sud de l'Europe, le même problème : Production à faible valeur ajoutée. Le pays est donc pauvre. En conséquence, il n'offre guère
d'emplois qualifiés.

Là est le problème fondamental. Les superstructures défaillantes, et il en est, ne sont que l'expression du refus de prendre en compte ce donné.

Quel sera l'impact du non remboursement sur les finances de ceux qui ont prêté à la Grèce ? Quels effets pour les finances des banques prêteuses ? De nombreuses banques grecques couleront et
d'autres à travers l'Europe, en France, en Allemagne, mais aussi ... au Portugal. Portugal dont l'une des banques ne se relèvera pas et le Portugal avec.... L'Europe sera alors prête à perdre la
bataille d'Espagne et... la France suivra.


patamod 17/07/2011 14:05


Sait-on qui sont les assureurs qui vendent ces CDS ?