Dividendes: les trackers aussi !

Publié le par gigi

Un tracker est un produit qui reproduit un indice, ou plus généralement un panier d'action, ou un thème particulier.

La société Lyxor, filiale de la société générale, vient d'annoncer les dividences de ses trackers.

 

Vous pouvez retrouver la liste dans le fichier à télécharger ici:

http://www.lyxoretf.fr/fileadmin/user_upload/ETF/FR/PRESS/CP_Detachement_dividendes_13092010_VERSION_2.pdf

 

En ce qui concerne notre portefeuille "action", dans lequel nous possedons encore quelques part du tracker CAC40 (code mnémonique "CAC", plus facile à retenir que son code ISIN: FR0007052782), nous devrons ainsi ajouter 1,33€ au montant total du portefeuille dès le 13 septembre, ce que nous validerons dès le bilan de cette semaine (donc un peu en avance, mais cela évite de l'oublier). Avec nos 63 trackers, cela représente 83,79€ en plus dans nos liquidités.

En pourcentage, avec un cours du CAC de 38,07€ ce soir, cela représente un rendement de 3,49%, soit bien au dessus du rendement des obligations à 10 ans (actuellement à 2,65%, cf http://www.france-inflation.com/taux_10ans.php), ce qui est une situation exceptionnelle !

 

Pour mémoire, je vous reproduis le diagramme de l'indice des taux long depuis les années 80, jusque 2008, pour vous montrer la chute des taux continue depuis lors. Malheureusement le graphe ne va pas jusque 2010, mais les taux actuels sont à 2,65%, donc ont baissé de 1.5% depuis 2 ans. Il n'est pas étonnant que l'immobilier se maintienne, voire progresse dans ces conditions inédites. Je reviendrai peut-être dessus dans un prochain article dédié.

 

taux_10ans.JPG

 

Pour revenir au sujet sur les dividendes, de mémoire, la situation actuelle ne s'est jamais produite: le rendement des actions est supérieur en ce qui concerne les dividendes seuls, par rapport à l'OAT. Cette situation peut revenir à la normale de 2 façons:

1/ Forte remontée des cours des actions, afin de "ratrapper" les taux obligataires. Cela signifie une hausse de 50% environs avec les taux actuels. C'est peu probable vu le climat actuel.

2/ Remontée des rendements obligataires, afin d'ajuster les taux aux rendements des actions: c'est ce qui se passera plus probablement à moyen terme, vu l'utilisation actuelle de la planche à billets.

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article