La Grèce : Un pays pour les vacances, c'est tout...

Publié le par gigi

Malgré les délibérations officielles politiques qui "soutiennent" la Grèce aussi bien coté Français qu'Allemand, malgré les aides du FMI annoncée également (ce qui conditionnait le soutien de l'Allemagne au passage...), on voit bien que le marché boude le pays. Comment le voit-on ? Sur les emprunts d'états !
Une nouvelle fois, la Grèce a été demander de l'argent aux marchés. Rien d'annormal: tous les pays le font à des périodes raprochées, pour rembourser les crédits qui arrivent à échéance, et éloigner sans fin le remboursement final, qui n'aura jamais lieu, et ce, quel que soit le pays ! ... Etats Unis compris ! Pourquoi ? Tout simplement car c'est notre façon de redistribuer l'argent des épargnants. Je ne vais pas rentrer dans le détail, il faudrait un livre pour cela ! Mais retenez que tous les étants ne marchent que par la dette.
Donc revenons à l'émission du jour: 5 Milliards d'Euros, avec un taux de rendement à 6,01% sur 7 ans était proposé aux investisseurs. Par comparaison, les Bonds Allemands ne proposent que 2,90% sur la même période... soit une différence conséquente de 310 points de base !
Et bien malgré cela, la "sursouscription" n'a été que de 2 petits milliards. On a frolé l'échec du placement, alors que les conditions étaient plus que raisonnable. Pourquoi cela ? Tout simlement car les marchés ne croient pas vraiment à l'accord de facade qui a été prononcé. Le marché croit aussi de plus en plus à un retour de l'inflation dans ce pays (et ailleurs aussi) - inflation inévitable pour rembourser la dette. Sans inflation, le pays coulera tout simplement, et devra suspendre ses remboursements obligataires.
Le futur n'est surement pas rose: Il reste encore 20 milliards à emprunter d'ici mai pour ce pays, et au total le pays devra emprunter 54 milliards sur l'année. L'autre pays à regarder en ce moment est le Portugal, qui connait aussi des fificultés financières (puis l'Espagne). Actuellement, seule la Grèce subit les foudres du marché: ils empruntent 200 points au dessus du Portugal. Autant dire que le Portugal risque de devoir payer cher ses prochaines émissions, et le pays ferait bien de se préparer au même type de désagrément que la Grèce. Pourquoi en serait-il autrement ?

En résumé, la Grèce est surement un très joli pays où passer des vacances, mais surtout pas pour investir ... !

Publié dans Actualité

Commenter cet article

Legolas 30/03/2010 20:12


Et pourtant ceux qui ont acheté de la dette Grecque ont tout compris...
Il faut noter également que les Etats-Unis ont placés des petites émissions difficilement et le Tnotes10 ans est en train de remonter doucement...
(l'Allemagne et même la France qui est en avance par rapport à l'année dernière dans ses émissions obligataires ont vu leurs taux 10 ans se détendent depuis le début d'année...)
le risque n'est pas à l'effondrement de l'euro mais à son explosion à la hausse!