Un PEL: pour quoi faire ?

Publié le par gigi

Vous avez sans doute entendu parler de ce produit financier particulier, érité d'un temps ancien, et qui permet d'acheter un bien immobilier à l'issue d'une phase d'épargne.

PEL = Plan d'Epargne Logement.

Son nom l'indique, mais il a été récemment détourné de son usage premier (accession à la propriété) pour devenir un produit de placement à part entière, à coté de l'indétronable livret A, et de l'assurance vie en Euro, plébiscitée par les Français. C'est d'ailleurs cette constatation qui a poussé le gouvernement à taxer les vieux plans de plus de 12 ans, pour pousser leur détenteur à sortir de la formule: C'est que ça revient cher à l'Etat et aux banques d'avoir à rémunérer à 4,62% certains plans ! (cf : article ici).

Alors est-ce qu'il faut ouvrir un PEL pour investir à l'avenir ? Oui !

En effet, le taux de prêt est définitivement fixé: Actuellement, c'est 4,20%. Un taux relativement peu interressant, mais qui pourrait le devenir dans 4 ans, quand l'inflation sera de nouveau installée, et que les prix immobilier auront baissé en conséquence. Ce double effet rendra les PEL actuels furieusement interressant pour emprunter, si, sur le marché, les taux sont au delà de 5%, ce qui est fort probable (notez qu'actuellement, on trouve des taux à 3,5% en fixe, et à 2,3% en variable).

Les autres avantages du PEL sont la possibilité de transfert des droits à prêt. Si vous voulez aider une soeur, un frère, un enfant, un parent, un neuveu, une nièce, ..., il est possible de leur donner vos droits à prêt, pourvus qu'eux aussi aient ouvert un PEL (ou un CEL). Vous conservez le montant de l'épargne et des intérêts, et vous transférer le droit à prêt, permettant au bénéficiaire d'emprunter plus, ou la même somme, mais sur une durée plus longue. Un cadeau appréciable, et qui ne vous coûtera rien si vous envisagez le PEL uniquement comme épargne financière !

Une autre utilisation du PEL, plus marginale à mon avis, est la possibilité d'utiliser les droits à prêts pour l'achat d'une résidence secondaire, d'un parking, de part de SCPI d'habitation. Encore plus marginal, et peu conseillé, pour acheter en multi-propriété, voire même en résidence de tourisme.

Enfin, si vous êtes déjà heureux propriétaire d'un bien immobilier, vous pouvez utiliser vos droits à prêts pour engager des frais de rénovation de votre résidence (principale ou secondaire).

Publié dans Formation

Commenter cet article