AT. Courbe du CAC40

Publié le par gigi

Il est des moments où il faut se poser, et regarder le long terme. Je vous propose ce soir, alors que le CAC40 a "rebondi" selon les médias. En réalité, il ne s'agit ce soir que d'une hausse de seulement 20 points, soit 0.55% à 3732. Hier, nous avions subi une chute historique : -9,04%. Ce n'était jamais arrivé depuis la création de l'indice en 1987. Nous sommes vraiment dans des temps sombres, et les marchés anticipent finalement le pire.

Au niveau "technique", voici le CAC40 retracé depuis 1992. Je n'ai pas pu remonter jusque 1987, quand l'indice a été créé avec une valeur de 1000 points. Les chandeliers sont mensuels, et pour retirer le "bruit" des variations de l'indice, deux moyennes mobiles sont proposées: Une moyenne à 1 an (MM12 en bleu), et l'autre à 4 ans (MM48 en rouge). Le carré des cours est celui de la dernire journée (7octobre 2008):

On constate que les moyennes mobiles se croisent en 1996, qui a suivi une forte hausse de l'indice, puis un croisement inverse en 2002, pour la baisse. Ce qui est interressant, c'est la durée de la baisse/hausse autour du point de croisement. La hausse a duré 4 ans après avoir coupé la courbe. Pour la baisse, il y a encore un an après le croisement. Ce qu'on constate, c'est que l'accélération à la baisse juste, après le croisement, correspond à peu de chose près au plus bas de la seconde vague.


Où en sommes nous actuellement ?
Techniquement, nous constatons le croisement des deux courbes. Et la forte baisse actuelle pourrait être le premier point bas, qui sera ensuite corrigé à la hausse, puis rejoint l'an prochain, avant une hausse lente qui s'accélèrerait à l'avenir. Ce n'est qu'une extrapolation à partir de la constatation du passé bien sûr. Chacun peut avoir une interprétation différente, bien sûr, et il y a autant d'interprétation que d'individus.

Fondamentalement, on constate que tous les marchés baissent: que ce soient les marchés d'action, des matières premières, ou de l'immobilier. Partout les actifs maigrissent. Il n'y a pas d'endroit où placer son cash... Nul doute que la monnaie aussi va suivre le même chemin, si on en croit les marchés financiers, qui anticipent une récession très très grave (PER ridiculement bas, sous les 9 !). On pourrait aussi subir un retour de l'inflation, qui rongerait la valeur du cash, seule "valeur" à ne pas avoir baissé à ce jour.

Au niveau des risques, ils sont extrêmes, comme le montre l'indice de volatilité du CAC40, qui a dépasé 50% aujourd'hui, et dont voici l'historique récent. Nous sommes pris dans un casino géant: Actuellement, les marchés ne sont plus raisonnables, c'est le grand chaos, et tout peut arriver si on en croit l'indice VCAC:

Note: pour donner une idée aux investisseurs, voici une échelle de valeur approximative:
- une valeur sous 20% pour le CAC40 est "normale". Nous sommes alors dans un marché sain, qui valorise les entreprises par leurs fondamentaux.
- une valeur entre 20% et 30% est une zone de doûte. Le marché s'interroge sur les profits, et se méfie des entreprises. Si la psychologie du moment est positive, des chiffres meilleurs que prévus font s'envoler l'action, des chiffres attendus ou mauvais sont peu sanctionnés. Si la psychologie des investisseurs est négative, une bonne nouvelle n'a que peu d'impact. Par contre, toute mauvaise nouvelle est lourdement sanctionnée.
- Au delà de 30%: C'est la peur qui règne. La confiance est partiellement, voire totalement cassée. Le marché décale fortement sur rumeurs.
- Au delà de 40%: Panique à bord. ça n'est pratiquement jamais arrivé dans l'histoire des marchés. On vit une période exceptionnelle.

Pour finir, en 1991 (il y a 17 ans...), le CAC40 était autour de 2000 points. Il est actuellement à 3700, soit une hausse moyenne annuelle de 3.7% seulement. Sur très longue période (100 ans), la progression moyenne des actions est pourtant de 8%. L'extrême faiblesse actuelle des marchés, leur sous performance flagrante, la défiance extrême envers le modèle économique actuel, va-t-elle se poursuivre encore longtemps ? La question est sur toute les lèvres... Pour ma part, je garde confiance en l'avenir.

Publié dans AT - Analyse Technique

Commenter cet article

jean cortier 24/12/2008 22:53

Quand vous parlez sur 100 ans d'une progression de 8 %, tenez vous compte de la valeur réelle de l'argent ? Bien à vous J. Cortier