Edge fund: Décorélés des marchés ?

Publié le par gigi

On présente en général les fonds de couverture (ou Edge Funds en anglais) comme étant décorélés des marchés, et délivrant une performance positive quelle que soient les conditions... La réalité n'est pas exactement celle là, comme on peut le voir sur le graphique suivant:


La chute des indices en 2008 a été semblable à 2002, mais l'impact sur les Edge funds est largement différent. C'est toute la différence entre une crise "normale", qui ne concerne qu'un type d'actifs (en 2002, il s'agissait de la nouvelle économie"), et une crise systémique, comme en 2008, où tous les actifs sont concernés, et le coeur du système attaqué. Ainsi, pour la première fois depuis 10ans, le nombre de fonds déficitaires est supérieur aux fonds bénéficaires. On ne fait d'ailleurs as dans la mesure, puisque cela touche bien plus de 50% des fonds, avec la répartition allucinante suivante:
- 1/3 des fonds perdent plus de 20%,
- 1/3 des fonds perdent entre 0 et 20%,
- 1/3 seulement des fonds gagnent de l'argent.
Des proportions jamais vues, en relation avec la crise que l'on a connu. La fermeture de nombreux fonds a également accentué la crise (surtout au dernier trimestre), et s'est traduite par du "deleveraging" massif (quand on ferme un fond, on liquide tout... et donc on "supprime" l'effet de levier de ce fond).

Publié dans Décryptage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article